Portraits

Portrait d’Aicha:

Etudiante de 3ème année et membre du BDE

Etudiante de LAIJ3 et membre du BDE

 « Pourquoi  j’ai choisi l’IESH et j’ai décidé d’y rester ! »

Salam et Bonjour à tous et toutes

Introduction

 

 Iles Comores
Iles Comores

Je me présente : je m’appelle  Aïcha Mohamed, j’ai 22 ans et je suis étudiante  en langue arabe à l’institut depuis maintenant 3 ans, Dieu merci. J’aimerais vous raconter un peu mon parcours, mon vécu à l’Institut et surtout ce qui me motive à y rester.  Je suis arrivée à l’institut en ne connaissant que très peu de choses sur ma religion. Je ne comprenais pas et ne parlais pas l’arabe non plus à mon arrivée. Je suis d’origine comorienne et donc je ne possède pas de dialecte susceptible de m’aider.

Je savais simplement lire l’arabe. J’ai connu l’IESH de Paris par le  bouche à oreille, par une connaissance qui avait fait son cursus à l’IESH de château chinon.

  

Première année

En débutant,  je ne vous cache pas les difficultés que j’ai eu car les cours se déroulaient intégralement en langue arabe et sachant que je ne saisissais pas un mot,  vous imaginez bien la tête que je faisais et ce que je me suis dis « mais qu’est ce que je fais là ?… Je n’y arriverais jamais ! »

 Lettres arabes
Lettres arabes

Heureusement pour moi, il y avait plusieurs filles qui étaient, elles aussi, dans le même cas que moi et pour d’autres, cela paraissait plus compliqué car elles ne savaient pas lire. Je peux vous dire que le premier mois je voulais m’enfuir en courant, mais qu’est ce qui m’a donc tant retenu ?

 Et bien, si vous aviez vu tous les efforts que mon professeur fournissait pour que nous  comprenions! C’était extra !  Elle faisait des dessins, n’avait pas peur de se rendre ridicule, faisait du mime, se contorsionnait dans tout les sens… juste pour que l’on comprenne un mot ou deux.

Nos heures de cours étaient devenues intéressantes grâce à tous les efforts qu’elle fournissait pour nous, quand elle voyait qu’on avait des difficultés, elle nous encourageait et puis, petit à petit, des liens amicaux  et fraternels ce sont créés dans la classe. On prenait plaisir à refaire les premiers dialogues qu’on avait appris en cours « comment tu t’appelles ? Ou habites –tu ?… »

Des phrases basiques mais qui avaient toutes leurs importances, car vous ne pouvez pas imaginer la joie que je ressentais juste du fait de savoir dire ces quelques phrases.

 Culture islamique
Culture islamique

Pendant les cours de cultures islamiques, je développais mes connaissances et surtout, nous avions la chance de pouvoir poser toutes les

questions que nous nous  posions sur des sujets divers. Ce qui était très important car bien des fois, nous nous posons des questions et ne trouvons personne pour y répondre car les personnes compétentes ne sont pas toujours accessibles.

Elles n’ont pas toujours le temps et d’autres ne sont pas toujours compétentes, les cours étaient au début dispensés en français puis petit à petit, avec beaucoup de pédagogie, notre professeur basculait du français à l’arabe et cela commençait à devenir assez naturel.

 Cela a renforcé en même temps notre apprentissage de la langue arabe car nous élargissions notre vocabulaire dans le domaine spirituel.

Tajwid 
Tajwid

Pendant les cours de « Tajwid », nous apprenions les règles de lecture du Coran et débutions l’apprentissage des sourates en commençant par la sourate « An-Nâs » (« Les Hommes » – sourate 14). Tout comme en cour de Culture Islamique, nous  avons basculé du français à l’arabe en cours d’année.

Ce qui m’a vraiment plus, c’est que je sentais que mon année était complète : j’apprenais la langue arabe, je renforçais mes connaissances religieuses et j’apprenais petit à petit le Coran, et je me sentais enfin faire parti d’une fratrie. Toute l’année a été animée par des repas fraternels, des petits goûters dans la classe pour fêter des occasions. Une complicité s’était créée entre les membres de l’Institut que ce soit les étudiants, les professeurs et le personnel administratif.

A ce moment, je ne me sentais plus venir à l’Institut comme dans un simple établissement mais j’avais l’impression de me sentir chez moi. D’ailleurs, j’avais souvent eu cette remarque : « vous pensez que vous êtes chez vous ! Vous, vous ne voulez pas rentrer chez vous ou quoi ?? » (Pour rigoler) Car après les cours, nous avions pris l’habitude de rester  à l’Institut les après-midi afin de discuter, de réviser, de se promener dans les couloirs… Enfin de première année,  je ne me posais même pas la question de si j’allais revenir l’année prochaine ou pas : c’était une évidence !  Je ne me voyais pas quitter ce lieu qui m’avait apporté tant de choses… Je me suis sentie  évoluer, grandir, murir.

 

Deuxième année

Arrivée en deuxième année,  les débuts ont été difficiles. L’adaptation à une nouvelle enseignante n’était pas simple. L’habitude d’entendre une seule et même enseignante toute l’année fait que nous nous nous étions adaptés  à sa façon de parler et à sa pédagogie … Et d’ailleurs, nos plaintes et nos difficultés ont apporté du changement à l’institut car par la suite. En effet,  le Chef du département de langue arabe a proposé que chaque classe ait plusieurs enseignants et non pas un seul comme cela avait été le cas pour nous.  Voila un des points fort de cette école : aussitôt qu’un problème est posé, tous ensemble nous y réfléchissons pour y trouver une solution adaptée.  Et nos remarques sont toujours prises en considération quand elles sont pertinentes et les moyens le permettent. Avec beaucoup de bonne volonté de la part de notre enseignante, nous avons réussi  à nous adapter et à avancer dans l’apprentissage de cette magnifique langue.

Nous  avons poursuivi nos cours de Coran et de Culture Islamique et cela nous apportait tout autant de nouvelles connaissances. Après la deuxième année,  nous étions censés poursuivre les cours dans le Département de Théologie Musulmane ou dans le Département du Saint Coran, ou arrêter notre cursus. Avec la majorité voir la totalité des étudiants, nous ne nous sentions pas totalement prêts  à  aller directement en Théologie Musulmane alors que c’était notre souhait.  Nous sentions que notre niveau était encore trop fragile en langue arabe pour s’aventurer « chez les Grands » comme nous le disons souvent concernant ce Département.

 Demandes
Demandes

 

Alors, nous nous sommes lancés dans une demande assez inattendue : « ouvrir une troisième année de langue arabe » pour que celle-ci soit une sorte de passerelle entre la langue arabe et la théologie musulmane ainsi qu’une façon de renforcer notre orale et notre écrit. C’est dans ces deux domaines où nous éprouvions des difficultés.  Après de longues discussions, devinez quel a été l’aboutissement ?…Et oui, nous avons obtenu notre troisième  année et qui a, par la suite, était reconnue comme un cursus universitaire reconnu par l’Etat.

 

 

Troisième année

Je viens donc de terminer ma troisième année cette année et je suis très contente de ce parcours que j’ai suivi.

 La 3ème année n’a pas été sans peine.  D’ailleurs, je pense bien que notre promotion a marqué l’IESH. Nous avons fait beaucoup de demandes tout au long de ces 3 années mais aujourd’hui, je suis contente d’avoir fait parti de ces étudiants qui ont apporté tout ces petits changements à l’Institut Cela sera profitable aux autres étudiants.

Avec la bonne volonté de l’administration, des professeurs et des étudiants,  cette 1ère troisième année s’est très bien finie. Nous  avons découvert plusieurs nouvelles matières qui sont des matières données en théologie musulmane ce qui nous a beaucoup appris  et nous a offert une très grande ouverture d’esprit et une très grande culture islamique.

Nous  avons eu beaucoup d’échanges avec nos enseignants et ce fut une année très forte en émotions.  C’était notre dernière année dans le département de langue arabe et peut- être aussi notre dernière année à l’Institut, mais nous espérons obtenir une classe de théologie musulmane le matin car pour l’instant les cours sont dispensés que l’après midi …Et oui! Encore une demande !

 Fraternité
Fraternité

Pour ma part, cette année a aussi été l’année de mon intégration au BDE- Bureau des étudiants, une dynamique créé par des étudiants et pour des étudiants. Cette expérience m’a apporté beaucoup de choses.  J’avais cette impression d’apporter une petite contribution à l’Institut, à un petit niveau certes,  mais, à ma façon,  j’apportais enfin quelque chose à cet établissement qui m’a apporté tant de choses.

Cela m’a aussi permis de tisser des liens avec des étudiants d’autres années,  des autres départements,  du week-end et du soir. Nous avions un but commun : donner vie a cette Institut. Lui qui était le nôtre et que nous aimions tant…

C’est comme cela que pour moi, l’IESH est devenu ma 2ème famille, une famille que je retrouvais tous les jours avec grand plaisir et que je quittais tous les jours péniblement. D’ailleurs même ma famille pense que je passe plus de temps à l’IESH qu’à la maison !

 Si c’était à refaire,  je le referais  et si je peux continuer, je continuerais jusqu’à finir tous les départements : Coran et Théologie.  C’est mon souhait alors puisse Allah exaucer mon souhait. 

Conclusion

Je vais vous faire une confidence. Il n’y a pas longtemps, j’ai lu une sourate « Az-Zukhruf » (« L’Ornement » – sourate 43) et en la lisant un matin, je me suis rendue compte que je la comprenais dans son intégralité à l’exception peut-être d’une dizaine de mots mais qui ne m’empêchait pas de comprendre le sens des phrases…. sans même un dictionnaire avec moi, ni  traduction française à coté, simplement moi et mon Coran en arabe…

Le Saint Coran 
Le Saint Coran

Vous n’imaginez pas la joie et la sensation que j’ai ressenties !

 Je venais de me rendre compte à la fin de mes 3 années que réellement, j’avais appris la langue arabe et que je la comprenais maintenant. J’avais en ma possession la langue du Coran, et là, une grande émotion a jailli en moi… et je pleurais….Il me semble de joie et je remercie Allah soubhanahou wa ta’ala pour ce cadeau qu’il m’a fait ainsi que tout mes enseignants car sans tout leurs efforts, je ne serais sûrement pas arrivée là où je suis aujourd’hui. Je sais qu’il me faut encore beaucoup travailler et persévérer et que je n’en suis qu’au tout début de mon apprentissage.

Mais maintenant, je sais que c’est possible avec plus de travail et de sérieux (car je ne le suis pas assez) et avec un corps enseignant compètent et motivé comme nous le trouvons à l’Institut. Et je peux dire maintenant que c’est trois années ont été les meilleurs années de toute ma scolarité. 

A .M,

Membre actif du BDE et étudiante de 3ème année Langue Arabe

 

 

29 commentaires pour Portraits

  1. layla dit :

    salam halikoum, BARAKALLAHOUFIKI aicha, tu as tres bien resume mais aussi represente MACHALLAH alayki le parcours des trois ans a l iesh!!

    layla,3 ieme annee arabe/

  2. maya dit :

    SALAM JE SIUS ARABISANTE DEPUIS 7 ANS JE CONNAIS AUSSI 7 HIZB ALHAMDOULILAH jé passé un bac littéraire cette année et je compte entré a l iesh en sept 2009 peut tu me parlé des modalité d inscription jazaki allah

    • rachidae dit :

      Wa 3alayki assalam Maya,
      Je suis contente de voir l’intérêt que tu portes à l’Institut et j’espère que tu as pu trouver quelques éléments de réponses sur notre Blog. Pour ce qui est des modalités d’inscription pour la rentrée 2009/2010, je t’invite à aller sur le site officiel de l’IESH (www.ieshdeparis.com) ou encore d’appeler directement le secrétariat (cf rubrique « nous contacter » du site de l’IESH).
      Voilà, j’espère avoir répondu à ta demande, en espérant de compter bientôt parmis nos étudiants.

      Wa salam,

      R.E.

  3. Gina dit :

    salam

    très bon portrait

    bonne continuation

  4. cherifa dit :

    salam 3aleykom,

    machaAllah, c’est un tres beau récit qui donne envie de s’inscrire, j’ai a peine eu temps de le lire que j’ai sauté ur le téléphone pour demander un dossier d’inscription!!!
    mon voeu serait de pouvoir vivre ce que tu as vécu car c’est exactement ce queje cherche! inchAllah
    bonne continuation, que Dieu nous aide a suivre le droit chemin

    • Aicha mohamed dit :

      Aleykum salam
      BarakAllah fik pour vos message!, en tout cas oui je t’invite très fortement à rejoindre notre établissement qui alhamdulilah nous offre beaucoup de perspective d’évolution.
      J’espère qu’on te contera parmis nous à la rentrée 2009 inchAllah
      salam aleykum
      Aicha.M

  5. DOUNIA dit :

    AS SALAM A ALEYKOM

    AICHA, TON ÉCRIT EST PLEIN D ÉMOTION MACHALLAH
    JE SUIS INSCRITE A L IESH POUR OCTOBRE 2009 (département arabe et étude islamique) CELA FAISAIT 2ANS MAINTENANT QUE JE PATIENTAIS POUR M Y INSCRIRE, ET INCHAALLAH JE VAIS Y ENTRER. JE NE TE CACHE PAS L’APPRÉHENSION PRÉSENTE EN MOI, LA PEUR DE NE PAS RÉUSSIR. C EST POURQUOI JE TE REMERCIE POUR CE TÉMOIGNAGE.
    BONNE CONTINUATION.

    AS SALAM A ALEYKOM

  6. Amélie dit :

    Salem alaykoum

    Je suis une convertie et j’ai été bouleversé par ton temoignage. Je me suis rendu compte que c’était exactement ce que je voulais faire et pouvoir entrer à l’IESH. Je voudrais prendre contact avec toi si cela est possible pour connaitre les démarches à suivre mais également savoir s’il y a des possibilités de logement. Enfin j’aurai pleins de questions à te poser. Donc je te laisse mon email

    InchAllah ma soeur

  7. Linda dit :

    as salam alaykoum

    Barak ALLAh ou fik pour ton témoignage. je me retrouve dans les sentiments que tu dégages
    Je me suis inscrite a l’IESH, arabe 1er année… c vrai il faut s’accrocher au départ, mais les enseignants sont d’une exception incroyable, ils nous donnent l’envie et leurs qualités d’enseignements est d’une exception rare. Qu’ALLAH swt en soit satisfait . amine

    Bonne continuation dans t études ma soeur

    Louange a ALLAH swt de nous avoir mis dans la voix de la guidance, Qu’ALLAH swt nous accorde le savoir, l’endurance dans l’apprentissage du Kitab! Amine

    As Salam alaykoum

  8. Yamina dit :

    salam voici mon adresse msn si une des soeurs qui frequente ou a frequenté l’institut pouvait m’ajouter comme contact pour repondre a toutes mes questions concernant les cours ce serait merveilleux:
    miss-ya-62@hotmail.fr
    merci d’avance et à trés bientôt inchaallah !
    yamina

  9. Aléxandre dit :

    Baraka allahou fik pour toute cette patience, endurance et persévérance ainsi que ton dévouement ,qu’allah te facilite le chemin de la science .
    Bonne continuation.

  10. Katia dit :

    salam alikom les soeurs, macha Allah pour votre motivation et votre courage à l’etude du dine. Pour être sincère je suis tombé sur votre ce site par hazard en cherchant des informations sur l’apprentissage. Et en lisant vos messages j’ai été touché par la sincérité de vos témoignages et de votre engagement dans la voie d’Allah, c’est pourquoi je me permet de vous demander si vous connaissez une soeur qui recherche un époux ayant la même envie d’avancer dans la religion. Mon message est sérieux et sincère, c’est pour mon frère.
    Barake Allah ou fikom

  11. ali dit :

    assalamo 3alaykoum ana mojaz fi kolliat chari3a bilmaghrib wa orido motaba3at ddirassa f lmaster bilma3had fa hal hada momkin arjo lmossa3ad wachokran

  12. blackseed dit :

    salam ‘alaikoum à tous,
    quelqu’un pourrait il me dire s’il y a une possibilité d’avoir la bourse nationale quand on s’incrit à l’iesh étant donné que c’est une école reconnue par l’état? Car sinon ayant des problème d’argent, mes parents ne me permettront pas de m’inscrire malgré ma motivation…

    • AICHA dit :

      Salam je vais me renseigner inchAllah pour la bourse nationale .

      • blackseed dit :

        wassalam ‘alaiki wa rahamatullahi wa barakatouh, barakallahou fiki, même s’il me semble être un peu tard pour cette année j’aimerais en être sûr 😉 en attendant j’ai repris les cours du dimanche à la Madrassah de la Chapelle!

      • AICHA dit :

        Aleykum salam oukhti cela dépend dans k’elle département tu vx t’inscrire si c’est en coran intensif oui il est trop tard car leur rentré c’est efféctuée la semaine dernière et le dernier dèlai est aujourd’hui. par contre pour ce ki est de la langue arabe il ets encore tmp mais il faut vmt se dépécher, ainsi que pour les cours du soir et du week end tu le px encore bien à toi !

      • AICHA dit :

        Pour ceux qui est de la bourse je me suis renseignée et la bourse nationale on n’y a apperement pas droit parcontre les bourse régionale ou départementale oui mais c’est sur des critères plus restreint mais il faut kan même tenter et se renseigner, on a par contre le droit à la sécurité sociale étudiante !

      • blackseed dit :

        Salam oukhti fillah, barakallahou fiki pour avoir répondu aussi précisément, je suis enfin renseignée!^^
        Je vais donc faire mon possible pour cette année, au pire, je vais continuer mon cursus à la fac, mais l’iesh c’était vraiment mon rêve…

  13. astrid dit :

    bjr A icha

    je suis tres contente que tu a réussi

    mon rêve ses de trouver une tres bonne école pour etudire l’arabe et le comprendre, ecrire, lire ect

    pourrais tu me donner ton n de tel car jai baucoup de question a te pose

    merci

    • AICHA dit :

      Salam c’est la période des inscriptions à l’iesh donc si tu vx t’inscrire c’est mnt je te laisse mon adresse mail.Ou tu px m’envoyer un mail pour poser tes kestions : moecha25@msn.com n’hésite pas à me solliciter.

  14. mhamed dit :

    salam ou3alkoum
    je vien de voire le prix pour l’Apprentissage du Coran qui est de 1300 euro/an ma famille na pas les moyens est ce que il existe une aide
    barakallah oufikoum

  15. Khadija dit :

    Salam Aleykoum

    Barak llahou fik pour ce très beau témoignage macha’Allah. Si quelqu’un pourrait me donner les dates des journées portes ouverte , j’ai cherché sur le site mais je n’ai pa trouver . Merci

  16. Sélima dit :

    Salam Aleikum

    MashaAllah ce témoignage me conforte dans l’idée d’intégrer l’IESH. Félicitation à toi ma soeur Aïcha et encore merci pour ces quelques lignes.
    J’aimerais savoir comment se passe la poursuite d’études après l’IESH ? Quelle perspective d’évolution s’offre aux étudiants de la licence en arabe ? J’ai beaucoup de questions à ce sujet mon adresse est : selima_94@hotmail.fr

  17. Asmae dit :

    MachaALLAH ton parcours m’a donné des frissons! Merci pour ton témoignage: Cette annee je commence ma 1ere année au sein de l’etablissement et je t’avoue que je rame un peu quand même: au debut de l’année j’avais la meme sentation que toi je voulais fuir… ALHAMDOULILAH j’avance petit a petit, mais j’ai du mal encore a en ce mois d’avril on arrive quand meme en fin d’année… Pense tu que c’est « normal »???

  18. Loubna dit :

    Salam Aleikoum, ton temoignage ne me donne qu’une seule envie c’est de vivre la même chose en m’inscrivant a l’IESH Subhannallah c’est un magnifique nom que tu as: Aicha Mohamed. J’aimerais savoir quels sont les tarifs pour les études a distance je n’arrive pas à acceder à la brochure. Baraka’Allah ou fik !

  19. Marwa dit :

    As salamou aleykoum, jazakAllahou khayran pour ce temoignage, jaimerais bcp minscrire pour cette annee mais je pense qu’il est trop tard? Et j’ai quelques questions a te poser ma soeur si tu peux, je te laisse mon adresse mail. Je reve de m’y inscrire mais la seule chose qui me freine c’est que cet institut n’est pas reconnu par l’Etat et que je n’ai pas les moyens. BarakAllahoufiki

  20. Younes dit :

    Salam ‘aleykoum
    J’hésitais à m’inscrire pour des raisons financières et je tombe sur ce temoignage qui a renforcé ma determination.

    bARAKA ALLAH OUFIKI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s