Ndella:TEMOIGNAGE et remerciements

Salam, salut,

Je voulais parler à mon papa, vous parler de mon papa adoptif qui nous a quittés, que Dieu a rappelé à Lui le 27 janvier 2010. Mon cher papa, toi qui m’as tout donné. Je remercie mon Seigneur de t’avoir mis sur mon chemin. Toi qui m’as élevé depuis ma plus tendre enfance. Toi qui me regardais avec les yeux d’un père, pour toi, je n’avais aucun défaut, vraiment aucun, j’étais parfaite. Pour toi, tout ce qui se faisait de bien sur terre c’était grace à moi. A tes yeux, j’étais un ange. Mon cher papa, tu m’as tout appris, tu m’as tout donné, en un moment de ma vie où j’en avais vraiment besoin. Tu as comblé l’absence de mon père biologique. Tu m’as donné la foi, tu m’as donné confiance en moi, tu m’as donné une bonne éducation. Je me souviens en CM2 quand j’ai raté mon entrée en 6ème, tu étais convaincu que je l’avais eu et qu’on avait vendu ma place à un gosse de riche comme celà se fait au bled, tu ne pouvais t’imaginer que je puisse échouer. O mon cher papa, tu me manques, je voudrai tellement te revoir, te reparler, t’entendre me parler,… Tu te souviens quand je me suis marié, tu as demandé à mon mari de s’adresser à toi pour tout reproche qu’il voudrait me faire dans l’avenir car c’est toi qui m’as élevé et que tu encaisserai tout ce qui ne lui conviendrait pas en moi. Tu étais le seul être au monde qui me voyait avec ces merveilleux yeux qui étaient toujours en admiration quant ils me voyaient. O Mon cher papa, je paierai cher pour retrouver cet équilibre que tu apportais à ma vie. Oui, face aux critiques du monde entier, tu équilibrais la balance, que dire, à toi tout seul, tu la faisais basculer avec tes conseils, ta sagesse, tes mots doux, ta gentillesse, tout en toi m’apaisait le cœur, tu étais mon refuse contre tous les maux du monde, papa, tu me manques. Comment je vais faire maintenant quand j’aurai un chagrin, un petit bobo, avec qui je vais pouvoir parler des heures et des heures au téléphone, vers qui je vais pouvoir me diriger quand je serai contrariée. Je regrête papa de ne pas t’avoir appelé assez tôt quand tu étais malade, je voulais d’abord t’envoyer de l’argent pour participer à tes soins, c’était mon devoir de fille, de ta fille, et quand je t’ai appelé mon cher papa, ton état s’était dégradé, agravé tu ne pouvais plus parler, tu ne pouvais plus me parler. Je pense que si j’ai encore aussi mal, mon cher papa, que ton absence me fait encore autant souffrir, c’est parceque je n’ai pas pu te faire mes adieux, je pense que je ne t’ai pas assez dis ô combien je t’aimais, combien je t’aime et combien je t’aimerai mon cher papa. Qu’Allah t’accueille dans Son plus haut degré du Paradis. J’ai beaucoup de mal à t’imaginer sous terre, et pourtant je sais que tout le monde partira et que tu es partie vers un monde meilleur, mais égoïste que je suis papa, je voudrai te garder à jamais à mes côtés. Je ne pense pas être prête pour voler de mes propres ailes sans toi, j’ai tellement peur de tomber et surtout que tu ne sois pas là pour m’aider à me relever, j’ai peur de rester en bas sans ton soutien, de ne plus avoir la force de continuer, c’est tellement difficile, mais je te promets d’essayer et de ne pas baisser les bras. Que ta vie là-bas soit meilleure que ta merveilleuse vie ici-bas. Je te remercie beaucoup, mon cher papa, pour tout ce que tu as fais pour moi, pour ta générosité, ta gentillesse, ta douceur, pour tout ce que tu m’as apporté, pour avoir été présent dans ma vie. Merci, merci et merci papa.

 Je tenais à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenue dans cette douloureuse épreuve, celles qui ont pu me rendre visite, celles qui m’ont fait à manger, celles qui m’ont appelée, celles qui m’ont envoyé des messages et certaines ne me connaissaient pas et même celles qui ont voulu le faire et n’ont pas pu. Merci pour vos invocations, pour vos lectures de Coran pour mon papa. J’ai lu tous vos messages, il y en avait tellement que je n’ai pas pu répondre individuellement à tous. Vos soutiens m’ont beaucoup réchauffé le cœur. C’est dans ces moment que la fraternité en Dieu et l’amitié jouent leurs rôles, merci d’avoir partagé ces moments difficiles que je traverse. Que Dieu vous protège ainsi que vos proches.

 Ndella

Cet article a été publié dans Communiqué du BDE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s